Le comité SST pédagogique

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Le comité SST pédagogique : un peu d’histoire et mandat

L’origine de la demande

Le colloque international en SST se déroulant au Québec en 2003 a débouché sur un projet international de grande importance. En signant le Protocole de Québec pour l’intégration de compétences en santé et sécurité du travail (SST) dans l’enseignement et la formation professionnels et techniques, le Québec et plusieurs pays se sont engagés à contribuer à ce que :

  • les compétences en SST associées à chacune des étapes de réalisation d’un travail soient intégrées à la formation au fur et à mesure de l’apprentissage du métier;
  • la maîtrise des connaissances requises et des pratiques recommandées en matière de SST fassent l’objet d’une évaluation intégrée à la formation;
  • le milieu de la formation adopte des pratiques exemplaires en matière de santé et de sécurité pour l’élève et favorise leur mise en œuvre par des politiques ou des codes;
  • le matériel, l’équipement et l’environnement répondent aux normes et aux règles reconnues en matière de SST.

Deux ans après la signature du Protocole de Québec, une entente a été conclue entre le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et la CSST, qui visait à intégrer la santé et la sécurité du travail dans la formation des futurs travailleurs.

Depuis, les milieux de formation professionnelle et technique du Québec ont pris de plus en plus en charge la SST dans leurs institutions et ont du faire preuve de créativité pour trouver des solutions adaptées à leurs formations.

Plusieurs établissements d’enseignement secondaire et préuniversitaire ont mis sur pied des projets visant à opérationnaliser les principes de base énoncés dans le Protocole de Québec.

Dans ce contexte, afin de fournir un environnement d’études sain et sécuritaire dans chacun des programmes offert au Cégep de Saint-Jérôme et de répondre au devoir de diligence raisonnable du cégep qui rend chaque personne imputable de ses actions ou de ses omissions, notre établissement d’enseignement a notamment mis sur pied un Comité SST pédagogique.

Le mandat du comité SST pédagogique

Ce dernier a été chargé de mettre en place une stratégie afin de favoriser l’intégration des compétences en santé et sécurité du travail dans les programmes de formation et d’intégrer des réflexes de prévention à la culture institutionnelle visant l’amélioration continue dans ce dossier.

Pour ce faire, de façon plus spécifique, le comité SST pédagogique  a eu comme mandat :

  • de répertorier toutes les activités comportant des risques d’atteinte à la santé et à la sécurité dans chacun des cours, stages et laboratoires ainsi que les actions entreprises pour prévenir les accidents;
  • de recenser, par programme, et ce, pour chacun des cours, stages et laboratoires, les contenus pédagogiques et les méthodes d’enseignement ainsi que les stratégies d’évaluation existantes permettant d’attester leur intégration;
  • de regrouper dans un rapport, et ce, pour chacun des programmes, les données obtenues grâce à l’administration du questionnaire et les recommandations issues de leur analyse quant à l’approfondissement des données en comité de programme.

Dans le Plan de travail 2015-2016, chaque comité de programme sera invité, à partir des rapports fournis par le comité SST pédagogique, d’analyser et de bonifier les pratiques SST en matière d’enseignement et d’évaluation et de mettre en place des mesures permettant la standardisation et la pérennisation des pratiques exemplaires.

Roxana Staiculescu
Conseillère pédagogique, responsable du dossier SST

Haut de la page